Parcs photovoltaïques

« Mas d’en Ramis »

Initié en 2011, sous le dernier mandat d’André MARIE, ce projet privé porté par le groupe RES est
devenu réalité en Janvier 2019.
Implantée au Sud de l’Aire du Village Catalan, entre l’autoroute A9 et la ligne TGV/LGV, de part et d’autre de la Route de Tresserre, cette ferme
photovoltaïque devrait avoir une puissance totale de 10 MWc. Ce sont près de 13 hectares de parcelles
privées et PUBLIQUES qui seront grillagés en 3 entités pour une surface de panneaux photovoltaïques de 5,50 hectares productifs.
Grâce aux études ornithologiques , un corridor vert et boisé a été conservé pour préserver un lieu de nidification de plusieurs espèces, notamment le
« Pipit Farlous », un passereau autochtone.
Après une enquête publique favorable, après délibération du CM pour à la mise en compatibilité du PLU, ce projet a reçu l’approbation de la Préfecture des PO. Aujourd’hui, avec RES, face au recours de la commune de TRESSERRE, nous devons défendre ce projet et attendons impatiemment le jugement du T.A de MONTPELLIER.

« Els Trillots »

Mai 2016, le Conseil Municipal autorisait ENGIE Green à lancer des études préalables à ce 2ème projet de parc photovoltaïque. Initialement étudié sur une superficie de 20 hectares, ce projet avait une puissance de 12 MWc. Pendant plus de 3 ans, nous avons discuté avec ENGIE Green sur différents points que nous voulions voir respecter ou préserver sur les hauteurs des Trillots : la topographie des lieux, des talus et de leur végétation remarquable. Sur tous ces points, nous avons été intraitables ! La superficie de panneaux a été réduite et éclatée en 6 îlots (grisés sur la carte ci-dessus), la surface clôturée diminuée à 13,15 ha pour une puissance espérée de 10,80 MWc. Les chemins vicinaux, les talus et leurs arbres de haute futaie seront préservés, tout cet environnement naturel respecté … De plus, près de 11 ha de terres, sur les 32 ha aujourd’hui en friches, seront remis en culture à l’intérieur et autour des îlots. Des amandiers, des plantes aromatiques et médicinales, de nouvelles vignes, 250 ovins, 2 apiculteurs façonneront et dessineront, à nouveau et naturellement le paysage, aujourd’hui en friches ou en déprise agricole. Le Permis de construire de ce projet de parc photovoltaïque a été déposé par ENGIE Green le 4 juillet dernier. Il est donc en cours d’instruction et va donc suivre les mêmes rouages que celui de RES. Le Conseil Municipal ne s’est pas encore prononcé sur la mise en compatibilité du PLU.

Les retombées pour la commune

Pourquoi de tels projets ? Et pourquoi sur la Commune ? Cela ne vous aura pas échapper, notre époque est en mouvement, nous sommes en train de passer de l’ancien monde au nouveau. Le réchauffement climatique est visible, observable, mesurable : une modification de nos modes de production d’énergie doit être envisageable.

Ces projets offrent également une ressource financière pour la commune.